Menu de navigation des pages
Menu navigation Catégories

Edmond Vastel nous a quittés.

Edmond Vastel nous a quittés.

Chers collègues éleveurs, chers amis,

Avec émotion, je vous annonce la disparition en ce 30 août 2019, de notre Président d’honneur Edmond VASTEL, à l’âge de 87 ans.

Un grand Monsieur de notre aviculture française vient de s’éteindre.

Edmond était un passionné,  connu pour ses pigeons, volailles et palmipèdes d’ornement, présentés toujours avec le plus grand soin.

Au cours de ses 54 années d’élevage, il a remporté de très nombreux prix.

Ceux dont il était le plus fier était ses 4 Vase de Sèvres, gagnés avec une Pékin, une Hollandaise Huppée, un Montauban et un Lynx ainsi que son titre de Champion d’Europe, remporté à Metz en 2015 avec un Queue de Paon Indien brun.

Fait Officier du Mérite Agricole en 1974, il était un bénévole très impliqué.

  • Membre fondateur de la Société des Aviculteurs de l’Anjou, il participa activement à l’organisation des expositions de CHOLET, ANGERS et BEAULIEU SUR LAYON.
  • 1er Vice-Président de club du Lynx durant de nombreuses années.
  • 1er Vice-Président de l’Indian Club de sa création jusqu’à 2015.
  • Membre du Conseil d’administration de la SNC jusqu’en 2006, il a reçu la médaille de platine de celle-ci.

Ces dernières années, son élevage était orienté principalement autour des Wyandottes naines, palmipèdes d’ornement, Lynx et surtout Queue de Paon Indien.

Race coup de cœur qu’il découvre en 1990 et pour laquelle il contribua grandement à son développement et son évolution dans l’hexagone et en Europe, allant même jusqu’à effectuer deux importations du Canada.

Membre fondateur de l’Indian Club Français, il était désormais Président d’honneur et participait encore activement à la vie du club.

Remportant encore deux titres de Champions, lors de notre rencontre européenne en janvier dernier.

Ses variétés de prédilection était les blancs, les noirs, les bruns et les poudrés.

La qualité de ses pigeons était connue et reconnue bien en dehors de nos frontières.

Toujours bienveillant avec les éleveurs débutants, il n’était jamais avare de conseil et se faisait un devoir de transmettre son savoir et ses pigeons de qualité.

Nous continuerons à œuvrer pour le Queue de Paon Indien, avec la passion, les valeurs et les connaissances qu’il nous a transmises et garderons en mémoire sa gentillesse et son sens du partage. A son épouse, son fils Patrice, sa sœur, ses petits-enfants et arrière petits-enfants, l’Indian Club Français présente ses sincères condoléances.

Hugo LIONS
Président de l’Indian Club Français

Remonter