Menu de navigation des pages
Menu navigation Catégories

Le Concours national s’adapte à la situation sanitaire.

Le Concours national s’adapte à la situation sanitaire.

Au regard des annonces gouvernementales liées à la lutte contre la propagation de la Covid 19, à partir du 9 août, le « pass sanitaire » est obligatoire et s’applique notamment pour les foires, salons professionnels, séminaires…

Notre Concours national qui se tiendra du 12 au 14 novembre prochains au parc des expositions de Rennes est bien évidemment concerné.

Les exposants et les visiteurs désirants se rendre à l’exposition devront être en possession du « pass sanitaire ».

Le « pass sanitaire » consiste en la présentation, numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, d’une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :

  • La vaccination, à la condition que les personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire après l’injection finale.
  • La preuve d’un test négatif de moins de 48h.
  • Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Nous rappelons que le port du masque sera probablement toujours obligatoire en novembre lors de tous les déplacements à l’intérieur des locaux sauf en position statique durant les repas.

Si vous ne disposez pas du « pass sanitaire » à la date de notre Concours national, cela n’empêche pas vos animaux de concourir. Il suffit de les confier à un collègue ou un groupage, comme nous sommes habitués à le faire.

Nous ignorons pour le moment si le « pass sanitaire » continuera à s’imposer sur la durée. Nous restons attentifs à l’évolution de ces mesures, dont nous vous tiendrons informés.

L’important, après les mois très difficiles que nous venons de vivre, est que les expositions puissent reprendre et le Concours national se tenir.

Nous comptons sur votre mobilisation afin que notre colombiculture poursuive sa marche en avant dans un contexte sécurisé permettant l’indispensable rencontre entre les éleveurs.

Anthime Leroy, président de la Société Nationale de Colombiculture

Remonter